2155
Apr 6, 2016
Le premier Forum mondial sur les femmes La recherche scientifique (GoFoWiSeR) sera lancé à Dakar du 18 au 19 juillet 2019.

Comme d’autres lauréats et mentors des AWARD, j’ai quitté le Mentoring Orientation Workshop (MOW) en tant que jeune scientifique très motivé, éclairé par la compréhension que c’est à moi de créer mon avenir, basé sur mes décisions quotidiennes.

En rentrant de l’atelier, on m’a demandé de donner une séance d’introduction à la biotechnologie lors d’un cours de formation de techniciens du maïs organisé par le Centre international pour l’amélioration du maïs et du blé (CIMMYT). Lors de cette formation régionale, les techniciens agricoles sont dotés de compétences et de connaissances relatives à la recherche et à la production agricole.

Motivé et confiant après le MOW, j’ai accepté de prendre la parole lors d’une séance le jeudi 27 mars, ce qui m’a donné quelques jours pour me préparer. Cependant, lundi soir, j’ai été informé que ma session était maintenant prévue pour le lendemain. Ce changement d’horaire m’a rendu quelque peu nerveux et inquiet, car je doutais de ma capacité à me préparer en si peu de temps.

Je me suis assis toute la nuit et j’ai préparé mes diapositives tout en m’inquiétant de la qualité de ma séance du lendemain matin. J’avais demandé au CIMMYT une présentation précédente sur la biotechnologie à utiliser comme guide, mais on m’a dit qu’il s’agissait d’un nouveau sujet de formation jamais abordé auparavant. Cela m’a seulement rendu plus incertain.

Pendant que je travaillais, une rediffusion de la vidéo sur le fait de surmonter la peur que j’avais vue au MOW me vint à l’esprit. J’ai si bien rappelé son message: «Ressentez la peur, et faites-le quand même.» À partir de ce moment-là, j’ai été excité, imparable. J’ai revendiqué le sujet de la biotechnologie comme le mien et préparé ce que je pouvais dans le temps qui me restait.

Le matin, mes diapositives étaient toutes prêtes. Je me suis présenté au travail, j’ai recueilli des données sur le terrain à partir de deux essais sur le maïs et je suis allé directement au lieu de formation où j’ai fait une brillante présentation.

De cette expérience, j’ai appris à quel point la peur divertissante limite beaucoup notre potentiel. Nous ne saurons jamais ce que nous pouvons faire à moins de le surmonter. Une bonne façon de le faire n’est pas d’ignorer la peur, mais de la reconnaître comme réelle, et pourtant d’aller de l’avant et de faire ce que nous devons.

WE’D LOVE TO HEAR FROM YOU!

African Women in Agricultural Research and Development (AWARD). Hosted by World Agroforestry Centre, United Nations Avenue, Gigiri. P.O Box 30677-00100 Nairobi, Kenya.

Email: awardqueries@cgiar.org | Tel: +254 (0) 20 722 4242

FOLLOW US

© 2020 AFRICAN WOMEN IN AGRICULTURAL RESEARCH AND DEVELOPMENT (AWARD)