FAQ

#

Foire aux questions

Chère Candidate,

Cette section fournit des réponses aux questions les plus souvent posées sur le programme de formation d’AWARD. Si vous n’obtenez pas la réponse recherchée, veuillez contacter l’équipe AWARD à l’adresse awardinfo@cgiar.org.

Grâce à son programme de formation, AWARD offre une opportunité unique aux femmes scientifiques de faire valoir et d’échanger leurs expériences et de ce fait, d’avoir un rôle de premier plan à jouer en matière de recherche et développement agricole en Afrique. Les anciennes lauréates du programme ont démontré une plus grande confiance en soi, une forte capacité à prendre des initiatives de même qu’une plus grande disposition à encadrer d’autres personnes. Pour plus d’informations sur l’impact du programme de formation d’AWARD, veuillez regarder cette vidéo (disponible en version anglaise).

L’appel à candidatures sera ouvert avec soumission en continu à partir du 04 Septembre 2018 et ce jusqu'au 08 octobre 2018, 23 :59 EAT (Heure d’Afrique de l’Est). Les candidatures incomplètes ou soumises après la date butoir ne seront pas considérées.

Oui. Vous devrez fournir vos documents d’identification pour confirmer votre âge si vous êtes sélectionnée.

Hélas non, car cette édition du programme de formation d’AWARD est spécifiquement destiné aux femmes scientifiques et professionnelles ressortissantes des pays africains suivants : Benin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo (Rep.), Côte d’Ivoire, Ethiopie, Gabon, Ghana, Guinée, Kenya, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo (RDC), Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Tchad et Togo.

Hélas non. Seules les ressortissantes des pays cités sont éligibles au programme de formation. Malheureusement, le financement dont dispose AWARD pour cette édition du programme ne peut couvrir qu’un nombre limité de pays africains.

Oui, vous pouvez postuler à condition d’être disponible en Afrique pendant tout le programme de formation au cas où vous seriez sélectionnée.

Non. Vous devez avoir obtenu au moins votre licence pour postuler au programme de formation d’AWARD.

Oui, vous êtes éligible et pouvez postuler. Si vous sûre d’obtenir votre diplôme de Master avant le début du programme de formation, veuillez l’indiquer sur votre formulaire de candidature.

Oui, vous êtes éligible au programme de formation.

Oui, vous pouvez postuler. Toutefois, si vous êtes sélectionnée comme lauréate AWARD, vous devrez alors fournir une lettre d’appui d’une institution de recherche/université.

Oui. Les chercheuses des centres internationaux de recherche agricole (y compris les centres CGIAR) qui sont ressortissantes des pays listés peuvent postuler.

Le programme est ouvert à toutes les disciplines des sciences agricoles. La priorité sera accordée aux thématiques de recherche s’articulant autour de l’objectif général d’AWARD sur l’amélioration des moyens de subsistance, du bien-être des petits exploitants et de la prise en compte des besoins et priorités d’une diversité de femmes et d’hommes dans les chaînes de valeur agricoles en Afrique.

Malheureusement non. Le programme est destiné principalement aux femmes scientifiques dont les travaux portent sur la recherche agricole et activités connexes.

Oui, vous pouvez postuler si votre domaine d’activité est relié à la recherche agricole au sein d'une institution privée.

Oui, vous pouvez postuler si vous remplissez les autres critères d'éligibilité.

Non. Les mentors AWARD ne sont plus éligibles au programme de formation.

Si vous êtes une lauréate d’AWARD, vous devrez fournir une lettre de soutien de votre institution ainsi que deux références. Cette lettre n’est pas obligatoire lors de la soumission de candidature.

Non. Toutefois, si vous êtes sélectionnée, c’est à ce moment que vous devrez soumettre vos relevés de notes ainsi qu'une copie scannée de la page d'identification de votre passeport.

En général, il ne s’agira pas de consacrer tout le temps au programme de formation. Chaque semestre, vous devrez participer à une formation d'une à deux semaines. Vous devrez aussi prévoir chaque mois, des courtes sessions de travail avec votre mentor pendant un an. Vous avez également la possibilité de postuler pour une formation scientifique approfondie ouverte aux lauréates d’AWARD qui sont titulaires d'un diplôme de Master ou Doctorat. Si vous êtes sélectionnée pour la formation approfondie, vous devrez négocier avec votre institution pour une mise en disponibilité de trois à neuf mois. Cette formation approfondie sera bénéfique aussi bien à vous même qu’à votre institution.

Le Comité directeur d’AWARD sélectionne les finalistes en fonction du mérite intellectuel et du potentiel de la recherche scientifique à répondre aux besoins et priorités d’une diversité de femmes et d’hommes dans les chaînes de valeur agricoles.

Pour cette édition, 22 lauréates seront sélectionnées pour participer au programme de formation d’AWARD.

Le comité directeur d’AWARD procèdera à la sélection des finalistes en novembre 2018. Les candidates seront informées par courrier électronique après le processus de sélection.

La publication officielle se fera en février 2019 lors d'une conférence de presse en marge du premier atelier d'orientation sur le mentorat d’AWARD. Leurs noms seront publiés sur le site d’AWARD.

Le programme débutera en février 2019 par un atelier d'orientation sur le mentorat. L'atelier de formation est prévu du 18 au 22 février 2019.Les lauréates et leurs mentors devront y participer. Le lieu précis de l’atelier sera communiqué ultérieurement.

Lors du premier atelier d’orientation sur le mentorat auquel participent aussi les mentors, les lauréates sont appelées à fixer trois objectifs professionnels réalisables. Elles s'efforceront à atteindre ces trois objectifs au cours du programme. Elles doivent aussi participer pleinement aux formations et mettre en pratique les connaissances et les compétences acquises.

Les lauréates sont appelées à participer à diverses formations et évènements connexes. Un calendrier des événements sera mis à la disposition des nouvelles participantes pour leur permettre de s’organiser en conséquence.

Ce programme de développement professionnel vise précisément à renforcer les capacités individuelles. Le soutien des institutions est primordial pour mener à bien le programme de renforcement des capacités.

Oui, il est impératif de participer à toutes les formations qui s’étalent généralement sur une période d’une semaine.

AWARD apporte-t-elle un soutien financier pour les travaux académiques ? Non. AWARD n’est pas encore en mesure de proposer des financements pour les études universitaires. Toutefois, des informations sur les possibilités de bourses et autres financement de travaux de recherche sont régulièrement mises à jour sur notre site et nos plateformes de média sociaux.

Les lauréates ne reçoivent aucun paiement en espèces. Elles reçoivent en revanche, des sommes symboliques permettant de couvrir les dépenses liées à leur participation aux événements. Les frais de séance ne sont pas payés. Pour les ateliers organisés, les dépenses des participantes seront entièrement couvertes. AWARD couvre également les dépenses liées aux sessions de formation, voyages et autres frais accessoires.

Les lauréates se démarquent par leur capacité à synchroniser leurs objectifs de carrière et personnels avec la mission d’AWARD. Elles ont surtout démontré un grand potentiel et un véritable intérêt pour la recherche et développement en faveur des plus démunis, des petits exploitants y compris, des femmes. Elles ont aussi démontré à travers leurs CVs qu'elles ont les atouts requis pour contribuer à la redynamisation du secteur agricole en Afrique.

A plusieurs occasions, les demandes adressées à AWARD sont arrivées incomplètes. Un autre lot de candidatures bien que complètes, étaient relativement peu étoffées. Une erreur que commettent souvent les candidates est de se concentrer exclusivement sur l’importance du programme pour elles. Bien que cela fasse partie des critères de sélection d’AWARD, il est important de s’assurer que les candidates comprennent que le programme de formation est en définitive, une plateforme qui leur permettra d’avoir un réel impact sur le terrain particulièrement en ce qui concerne l’appui aux personnes démunies qui vivent en milieu rural. Cette « obsession du moi » (concentration sur les besoins personnels et professionnels à court terme de l’individu) disqualifie un grand nombre de candidates pourtant éligibles.